Comme de s’attarder rapidement sur les définitions

Comme l’indique le terme “jeu de rôle”, celui-ci est composé de la notion de jeu, il est donc interessant de s’attarder rapidement sur les définitions que les auteurs donnent à la notion de jeu ainsi que la manière dont ils les classent.Pour Gilles Brougère, la définition du jeu est sous-tendu par cinq caractéristiques: le second degré : le faire semblant ou le « pour de faux » ;  la décision: le choix de jouer ou non d’abord et puis des décisions prises durant le jeu. Cette caractéristique se rattache à l’idée de la liberté ;  la règle: qu’elle soit énoncée avant, ou construite au cours du jeu ;  la légèreté: c’est-à-dire l’absence de conséquence sur la personne en dehors du cadre de jeu ;  l’incertitude: la fin de la partie étant normalement imprévisible. Nicole de Grandmont sur son site et dans son ouvrage « Pédagogie du jeu » (1989), distingue, elle, trois catégories de jeu : le jeu ludique: Selon Nicole de Grandmont (1989 : 47) :” Le jeu ludique est une activité libre et gratuite qui est essentielle au plaisir et nécessaire au développement de tout individu. Ce type de jeu ne comporte pas de règles, il permet le développement intellectuel, affectif et psychomoteur de l’individu sans aide ou sans support extérieur ». le jeu éducatif: Le jeu éducatif est explicité par Nicole de Grandmont (1989 : 55) comme : Un jeu essentiellement axé sur les apprentissages, un jeu qui permet à un adulte d’observer les comportements stratégiques, les acquis d’un enfant. Il est distrayant, sans trop de contraintes. Tout comme le jeu ludique il favorise les apprentissages d’ordre intellectuel, affectif et psychomoteur, il permet également de comprendre des notions, d’apprivoiser des concepts, de structurer sa pensée. le jeu pédagogique: Nicole Degrandmont indique que « le jeu pédagogique est un jeu quasiment assimilé à un exercice et de ce fait un jeu dans lequel le plaisir est presque absent. Il est axé sur le devoir d’apprendre et il concerne et génère un apprentissage précis ».Lisant ces différents types de jeux je me suis alors demandée si le jeu de rôle appartenait plus au jeu éducatif ou au jeu pédagogique, ou si celui-ci était à la frontière des deux catégories.Le concept de  jeu pédagogique est plus tard repris par Sophie Courau qui le définie comme « une activité d’apprentissage réalisée par l’apprenant, cadrée par des règles précises, avec ou sans enjeu de compétitions, avec ou sans présence d’un formateur, dans laquelle s’effectue un déplacement, soit du rôle de l’apprenant, soit du thème de l’apprentissage, soit des objets utilisés ». C’est cette définition du jeu qui sera retenu alors dans ce mémoire étant la notion du jeu qui me paraît la plus proche des pratiques de classe.Ces définitions correspondent à la définition du jeu en général, qui regroupe plusieurs types de jeux ( de société, de mimes…), tentons alors de définir ce qu’est le jeu de rôle en particulier. Une définition simple d’un jeu de rôle est une mise en scène comportant un certain nombre d’acteurs fictifs attribués à chaque personnes souvent autour d’une situation problématique.Le jeu de rôle est utilisé dans plusieurs environnements, que cela soit durant une thérapie, une formation professionnelle ou non, ou comme une méthode de pédagogie active.Le jeu de rôle est notamment couramment utilisé dans les cours de langue étrangère, Le Cadre européen commun de référence mentionne ainsi que « l’utilisation de la langue pour le jeu ou la créativité joue souvent un rôle important dans l’apprentissage (…). ». Pour François Weiss les jeux sont considérés comme outil idéal pour l’acquisition de la compétence de communication. Pour lui, le jeu permet de «créer en classe un contexte favorable à un entrainement valable et motivant pour communiquer et réemployer de façon personnelle et nouvelle les moyens linguistiques et sociolinguistiques appris ».